Exposition : Passeurs de secrets

Égliseneuve-d'Entraigues

Pays de volcans, de lacs et de sources, le Massif du Sancy recèle de nombreux mystères.

La narration du monde par les habitants d’un pays ne se fait pas toujours en musique ou en danse : il existe des temps plus indicibles, des recoins d’usage plus secrets, des parts d’ombres consubstantielles à l’existence des communautés.

Des mémoires collectées sourdent parfois des éclats de mystères, et comme autant d’étoiles scintillantes sont révélées par l’obscurité de la nuit, l’usuelle pratique de la magie jaillit en mille histoires d’ensorcèlements, de guérisons miraculeuses, de lieux maudits ou de rameaux bénis, de formules, de pendules, de cannes et autres objets transitionnels. L’enquête menée par l’équipe de l’Amta depuis 2017 sur ces territoires a donné lieu à la création d’une exposition multimédia itinérante, à partir des films, sons et photographies réalisés par l’Amta, qui circulera sur tout le territoire du massif du Sancy.

Qui sont-ils ?
Sorciers, guérisseurs, rebouteux…. des mots mystérieux qui laissent à penser que nous sommes face à des personnes énigmatiques, inabordables, insaisissables. Mais pourtant et contre toutes attentes, ces femmes et ces hommes sont « madame et monsieur tout le monde ». Elles sont agricultrices, boulangères, ils sont forgerons, ambulanciers, Maires.... Si parfois leurs renommés dépassent les frontières du canton, voir du département, il s’agit pour la plupart de personnes parfaitement installées sur le territoire : des personnes du quotidien.

Plutôt âgés, à la campagne et un peu plus jeune, en ville, ils n’ont, le plus souvent, pas de plaque à leurs murs car ce n’est pas leur métier. Il n’est pas besoin de signaler leurs dons, le bouche à oreille s’en charge. Ceux qui ont besoin de leurs services sauront très rapidement où les trouver.

Au service des autres, sans contrepartie, ces personnes en apparence ordinaires sont effectivement extraordinaires

Comment transmettent-ils leur don?
« Je viens chez lui car il a le don ». Cette simple phrase prononcée par une personne
venue voir un guérisseur, exprime simplement l’origine de cette capacité à soigner. Ce n’est
pas dans une école que les guérisseurs apprennent à soigner, c’est un don « naturel ». Mais
encore faut-il savoir qu’ils le possèdent.

Cette transmission peut être refusée. C’est principalement le cas pour les actions qui
ont une mauvaise réputation comme les formules pour jeter des sorts, lutter contre les
incendies, car au-delà des secrets, se transmet également l’héritage parfois maudit de toute
une lignée.

Le guérisseur transmet un secret qui se concrétise par l’apprentissage de formules et
de gestes mais aussi parfois d’un cahier et de règles. Par ces informations, il donne des
directions assez sommaires mais c’est à celui qui les reçoit de tracer son propre chemin, sa
propre manière de faire.

Une des règles principales est d’accepter de soigner tout le monde. Pour éviter trop
de sollicitations, les guérisseurs restent discrets sur leur don mais bien souvent le bouche à
oreille se charge d’en faire des personnages reconnus.

Quelles sont leurs pratiques aujourd’hui?


Programmation :Conférences

21 juillet -18h : "Diableries et sorcellerie en Auvergne"
Conférence d'André Ricros, musicien, écrivain et collecteur.

28 juillet à 18h : "Guérisseurs en Auvergne"
Conférence de Clémentine Raineau, ethnologue.

4 Août à 18 h : "Autour de l'exposition Passeurs de secrets"
Conférence de David de Abreu, directeur de l'AMTA

Lire la suite Réduire

Catégories

  • Exposition

Thèmes

  • Historique

Dates et horaires

Du 17/07 au 07/08/2021
Ouverture le lundi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 15h à 18h. Le mercredi de 10h à 12h.
Fermé le mardi.
Fermeture exceptionnelle le 31 /07.

Tarifs

Gratuit.

Localisation