On vous dit tout sur le volcanisme dans le Sancy !

Les volcans dans le Sancy, ce n’est pas toujours simple à comprendre ! Les périodes d’activité volcanique ont été nombreuses et les types de volcans variés… Et bien sûr, l’érosion est passée par là !
Nous sommes allés interroger pour vous Frédéric Lecuyer, Docteur en Sciences de la Terre et spécialiste du volcanisme en Auvergne, pour avoir quelques explications. Pensez à nous lorsque vous aurez réussi à placer « stratovolcan » et « phréatomagmatique » lors de votre prochain diner !
😉

Découvrez l’interview de Frédéric Lecuyer :

Leçon 1 : un stratovolcan

Saviez-vous que le Massif du Sancy était un volcan et même un stratovolcan 🌋? Il y a 5 millions d’années naissait le Puy de Sancy, plus haut volcan de l’Hexagone et sommet du Massif Central. Il culmine à 1886 mètres.

Frederic Lecuyer nous explique :

« – Un stratovolcan, c’est un volcan qui va avoir des activités pendant de très, très longues périodes qui vont de dizaines de milliers d’années à plusieurs millions d’années. Or, on est là (dans le Sancy) sur un volcan qui fait à peu près 50 kilomètres de diamètre à sa base et qui a été en activité pendant près de 4 millions d’années. Il s’est arrêté il y a 250 000 ans, plus ou moins. Et depuis, on peut dire que c’est un volcan qui est en train de se démanteler. »

Et le plus jeune est…

Ce démantèlement a laissé un relief étonnant : crêtes acérées, pentes abruptes, vallées encaissées et sauvages mais aussi courbes douces et rondes des plateaux d’estive et lacs de cratère dont l’un des plus jeunes est le lac Pavin, né il y a moins de 7 000 ans :

« – Le lac Pavin, c’est le résultat d’une éruption phréatomagmatique. Le magma du lac Pavin est remonté vraisemblablement le long d’une fracture ou d’une faille et dans son trajet pour venir à la surface, il a croisé une nappe phréatique. A ce moment là, la température de l’eau de la nappe phréatique va monter, monter, monter, monter… L’eau va donc créer une tension à l’intérieur de la roche jusqu’au moment où cette tension va expulser tout ce qui est au dessus et va nous faire une ouverture. »

Le_lac_Pavin-RiotHouse_Production
Le lac Pavin avec son cratère enfoui sous les eaux

Issu du volcanisme également, le lac Chambon est un lac de barrage naturel aujourd’hui aménagé pour la baignade 🩱 et les sports nautiques :

« – A l’époque, c’était un autre lac qui s’appellait le lac du Tartaret. Ce lac a sédimenté et puis il y a eu un autre événement, en particulier à l’endroit nommé le Saut de la Pucelle. Une partie de la montagne a glissé juste devant le Tartaret et a de nouveau barré la route de l’eau. Et c’est comme ça qu’est né un nouveau lac au dessus des sédiments du lac du Tartaret. »

Le saviez-vous ?

Un autre mot barbare à ajouter à votre vocabulaire : un maar ! C’est le petit nom du cratère d’explosion créé par l’éruption phréatomagmatique. Le lac Pavin est donc un maar. Mais ce n’est pas le seul dans le Sancy : il y a aussi le lac Chauvet, le lac d’en Haut de La Godivelle ou le lac d’Estivadoux, juste à côté du Pavin.

Leçon 2 : l’inversion de relief

Entre paysages aquatiques, vallées profondes et montagnes acérées, les traces du volcanisme sont omniprésentes, agrémentées de quelques bizarreries géologiques comme des phénomènes d’inversion de relief 🔃 par exemple :

« – C’est aussi un phénomène d’érosion mais qui est particulier à ce qui se passe dans des zones volcaniques. En général, une coulée, de par son nom, aura tendance à se mettre en place au fond d’une vallée. Et il y a plein de coulées comme celles qu’on a au dessus de nos têtes là, qui sont sur des arêtes. Ça, ce n’est pas normal.

C’est typiquement ce qu’on appelle une inversion de relief. Cette coulée qui est en lieu haut aujourd’hui, c’est simplement parce que quand elle s’est mise en place, c’était soit sur une partie plate, soit au fond d’une vallée. Et la vallée depuis 250 000 ans, ses bords ont disparu. On retrouve ça souvent dans des massifs anciens, comme le Massif du Mont-Dore Sancy. On a des phénomènes de ce type là où on retrouve (en hauteur) les choses qui devaient être en profondeur dans la vallée. »

La Cheminée de fées à Saint-Diéry
La Cheminée de fées à Saint-Diéry : un exemple très visuel d’une inversion de relief

« – Alors la coulée n’est pas montée. Si le fond de la vallée est là, c’est que la vallée, elle, a disparu. La coulée, elle est toujours là, à la même hauteur. L’environnement a changé à cause de l’érosion. Une coulée ou des fonds de cratères qui sont en fait très solides, qui sont des petits lacs de lave, vont – comme le fait notre rocher au sommet de la cheminée de fée – protéger ce qu’il y a en dessous. Et du coup, ce fond de cratère, le volcan disparaissant à un moment donné, se retrouve en position haute. D’où le terme d’inversion de relief. »

Le p’tit plus

Découvrez le Top 8 des volcans du Sancy. Bonus : on peut monter dessus ! ou en faire le tour quand il s’agit de lacs de cratère !
👉Le Top 8 des volcans du Sancy

Et maintenant ?

Si aujourd’hui il ne reste que des traces de ce volcanisme, le Massif du Sancy n’est pas à l’abri de nouvelles éruptions :

« – Vous voulez des éruptions en Auvergne : il y en aura ! En Auvergne, il y en aura, mais ce ne sera pas le Massif du Mont-Dore Sancy qui se réveillera. Il a déjà été percé il y a 149 000 ans par des volcans et ça, ce n’est pas forcément terminé. De nouveaux volcans qui apparaissent en Auvergne, c’est même quasiment certain. Ca fait 60 millions d’années qu’on a du volcanisme en Auvergne et ce serait bien le diable qu’on soit à la fin. Les statistiques nous disent que c’est quand même plutôt une question de centaines, voire peut être de milliers d’années. »

Peu de chance pour nous donc de voir le résultat mais rien n’empêche de venir profiter du Massif du Sancy aujourd’hui comme d’une terre façonnée par le volcanisme.

Le bon plan

Frédéric Lecuyer propose régulièrement des ciné-conférences autour des Volcan d’Auvergne mais aussi du volcanisme ailleurs dans le Monde. Retrouvez les dates de ces rendez-vous dans l’agenda du Massif du Sancy.
👉L’agenda du Sancy