Bien calé sur sa coulée de lave, Besse est le produit d'un environnement ancestral : les travaux des champs, les bêtes, la vie axée sur le défilement des saisons... Les paysans du territoire se retrouvaient à Besse, le carrefour marchand et festif du pays.

Tout l’Agenda du Sancy

Tout l’Agenda du Sancy

Quoi de neuf dans le Sancy ? Artistiques, sportifs ou culturels : les évènements du Sancy, c'est par là !

Gastronomie
La cuisine fait partie du voyage... Et le terroir montagnard et sauvage du Sancy va vous entrainer au pays des ...
Besse, cité historique
Labellisé "Petite Cité de Caractère", le cœur historique de Besse compte huit bâtiments classés au titre des Monuments Historiques !

La fête au cœur de la tradition bessarde

La cité a su conserver intactes, et surtout très vivantes, les fêtes traditionnelles qui marquaient les changements de saisons et d’activités. Les bessards sont très investis dans les différentes festivités et certaines ont une renommée plus que régionale !
Petite typologie des fêtes bessardes :

The place to be : La Saint CochonLa Fête de la Saint Cochon à Besse

A Besse et dans toute l’Auvergne, on tuait le cochon à la mi-janvier. LA bonne occasion pour partager un repas avec ses voisins et amis. Le 3ème samedi de janvier, la Saint Cochon perpétue cette tradition version XXL dans les rues de Besse. Le mot d’ordre de cette institution auvergnate : La Saint-Cochon, c’est l’Art du Lard !! Découpage du cochon, alambic, spectacles, animations de rue… tout y est !

Ne vous étonnez pas de voir des bessards ou des visiteurs déguisés en cochon ! Même les vitrines des magasins ou les gâteaux dans les boulangeries se parent de rose cochon. La Saint-Cochon, ça se vit ! Notamment au grand repas de cochonnailles du midi : tout le gratin de l’Auvergne est là. Les élus auvergnats ne ratent jamais ce RDV incontournable de janvier rassemblant toute la classe politique.

Les survivants de cette journée clôturent cette fête épique par la traditionnelle soupe de raves, recette typiquement bessarde.

 

Pour voir la Vierge : La Montade et la Dévalade

La tradition locale conte qu’en 1547, un marchand de Besse se moqua de la dévotion dont ses compagnons honoraient Notre Dame de Vassivière et qu’il devint aveugle. Il reconnut sa faute et retrouva la vue ; le miracle fit grand bruit et on installa en grande pompe la statue de la Vierge dans l’église de Besse. Mais le lendemain, on la retrouva à Vassivière…

La Fête de la Dévalade à Besse

Depuis, chaque année le 2 Juillet, la statue de la Vierge est amenée solennellement à Vassivière : c’est la Montée ou Montade, qui correspond à la migration des troupeaux au début de l’été. Elle est ensuite ramenée à Besse le dimanche qui suit la Saint-Matthieu, ce qui coïncide avec la rentrée des troupeaux. C’est la Descente ou Dévalade, manifestation religieuse et populaire. La procession part de Vassivière en soirée en suivant les différentes étapes du chemin de croix. La cité est en liesse et ornée de banderoles bleues et blanches pour accueillir la procession sous les feux d’artifice et les salves de fusil.

La Dévalade, c’est aussi une grande fête patronale qui dure trois jours.

 

Suivez le troupeau : La Fête de l’Estive

Cette célébration rurale et paysanne est organisée le premier dimanche du mois d’août. Cette date marque le départ des troupeaux vers les pâturages d’altitude. D’abord un défilé des bêtes dans Besse et une randonnée jusqu’au point de vue du Lac Pavin à la suite des troupeaux. Sur place, animations musicales, ateliers-découvertes et dégustations rythment cette journée en plein air dans un site d’exception !

Professionnels de la terre, jeunes et anciens, ouvrent une porte sur leurs activités présentes et passées avec des démonstrations de métiers d’autrefois, traite des vaches, tontes de moutons, scieurs de long… Un beau moment de partage entre estivants, paysans et artisans ! Conclusion gourmande pour ceux qui le souhaitent avec le repas et la vente de produits de la ferme.

La Fête des Estives à Besse

Folie douce : La Bavajade

Originellement, la Bavajade désigne la mise à mort du coq pour célébrer le fin des fenaisons. De nos jours, tous les deux ans début octobre, les bessards décident de lâcher prise le temps d’un week-end. Une sorte de carnaval comme avant où les hiérarchies sociales n’ont plus cours… Le maire et tous les élus sortent leurs plus beaux déguisements, en lien avec le thème de l’année bien sûr ! Les habitants se glissent avec délectation dans la peau d’un comédien de cabaret ou de théâtre. Le Conseil Municipal y va même de sa petite saynète ! Bref, la commune entière vit au rythme de la Bavajade durant les 2 années de préparation.

Spectacles, repas, défilés et autres moments de partage fleurent bon la convivialité, l’accueil et la solidarité caractéristiques des Bessards.

Venir déguisé est vivement conseillé pour profiter de la folie ambiante !