Splendeur, faste, élégance... Tous ces mots qualifient La Bourboule et son architecture Belle Epoque. Avant le milieu du XIVème siècle, La Bourboule, qui doit son nom au Dieu celte "Borvo" (dieu des sources) n'est qu'un petit village : les Bains de Murat-le-Quaire.

Cure à la Bourboule
Tous les bienfaits de l'eau pour un séjour thermal ou une pause santé aux grands thermes de la Bourboule !

La Bourboule à la Belle époque

A l’avènement des villes d’eaux au début des années 1900, d’un coup de « baguette magique », le modeste hameau de la Roche des Fées se métamorphose en une « reine des villes d’eaux », de réputation internationale !

 

Histoire d’Eaux…

Vue sur la Bourboule depuis la Roche des Fées

Les origines de La Bourboule sont anciennes : le début de son activité thermale remonterait à l’époque gallo-romaine. Plus sûrement, c’est vers 1450 que s’installe, au pied du mamelon granitique de la « Roche des fées » la première Maison des Bains et ses rustiques baignoires de bois.

Origine magique
Selon la légende, La Bourboule doit son existence à un coup de baguette magique…Pierres sculptées à la Roche des fées
Il y a longtemps, la vallée n’existait pas, ce n’était qu’un massif rocailleux. Les habitants invoquèrent les puissances divines locales : les fées qui résidaient sur un sommet granitique à 945 m d’altitude, la Roche des Fées. Ils les supplièrent de les aider en faisant apparaître de la bonne terre et de l’eau. Et d’un coup de baguette magique, la Dordogne se traça un chemin. Une source d’eau montrant un caractère miraculeux, issue des profondeurs de la terre est alors apparue en contrebas de la roche des fées : la Source Choussy. La véritable histoire de La Bourboule pouvait alors commencer…

1854 est une année déterminante grâce à la découverte des propriétés thermales des eaux : chacun rêve alors de capter « sa source », et une véritable « guerre des puits » s’instaure avant d’aboutir en 1872 à la construction de l’établissement Choussy. En 1877, on inaugure l’établissement « Les Grands Thermes ». Des hôtes de marque fréquentent alors la station : la Reine de Roumanie, Buster Keaton, le Roi Faruk, Sacha Guitry…

Le grand escalier de la Mairie de la Bourboule

Architecture, mosaïques et villégiature

C’est à la fin du XIXe siècle que La Bourboule connait une véritable éruption d’édifices urbains de style Belle Époque pour recevoir l’élite du tout Paris mais aussi de l’étranger. La ville s’étire encore un peu plus le long de son axe : La rivière Dordogne. Pour un retour express à l’époque où l’on venait ‘prendre les eaux’, ne ratez pas ces lieux emblématiques :

Mosaïques sur l'un des ponts sur la Dordogne, à La Bourboule

 

En saison, des visites guidées de la ville vous emmènent à la découverte du patrimoine architectural et thermal.

 

Le Casino de La Bourboule