Saint-Nectaire est un village au patrimoine riche et divers : art roman, architecture Belle Époque, mégalithes, marais salé, sources, grottes...

Architecture thermale et Belle Epoque
Tout le charme Belle Epoque à découvrir dans le Massif du Sancy
Sources de Saint-Nectaire
La commune de St Nectaire possède une quarantaine de sources toutes différentes et utilisées, pour certaines, selon leur composition, pour ...
Menhirs et Dolmens de Saint-Nectaire
Dolmens et Menhirs sont disséminés sur la commune. Aujourd'hui subsistent encore 6 mégalithes : 2 menhirs et 4 dolmens.

Saint-Nectaire, village historique

L’eau volcanique et ses propriétés thermales ont fait le succès du thermalisme de Saint-Nectaire à la Belle Époque, et sa physionomie actuelle. Mais la force d’attraction du site remonte au Néolithique pour des populations qui ont laissées leur trace dans le paysage à travers les mégalithes.

Capitale du mégalithisme auvergnat

Le site de Saint-Nectaire est occupé depuis des temps immémoriaux ! En témoignent les dolmens et menhirs disséminés sur la commune. Aujourd’hui, 6 mégalithes subsistent encore. Vous pouvez les découvrir aux détours des balades autour de Saint-Nectaire. La star des mégalithes Saint-Nectairiens : le Dolmen du Parc. Les autres dolmens à découvrir :

Le dolmen du Parc à Saint-Nectaire

Une présence est également attestée à l’Antiquité même s’il reste peu de traces : quelques vestiges retrouvés lors de fouilles et surtout les Grottes de Cornadore. Ces anciens thermes romains, alimentés par une source d’eau ferreuse et une source d’eau salée, se visitent au pied de Saint-Nectaire-le-Haut.

Le village de Sennecterre

La fondation du bourg est due à l’un des premiers apôtres du christianisme en Auvergne, Nectaire disciple de Saint-Austremoine. D’abord sous la tutelle de Murol, Saint-Nectaire acquiert son indépendance au XIIIe siècle. L’histoire du bourg se confond alors avec celle des seigneurs qui le possèdent. La famille de Saint-Nectaire dont le nom, par transformations successives s’est écrit : Senectère, Senectaire, et enfin Sennecterre.

Les Fontaines pétrifiantes à Saint-Nectaire

L’eau, premier patrimoine naturel de Saint-Nectaire
Depuis le marais salé digne d’un littoral maritime, aux 40 sources et jusqu’aux eaux pétrifiantes qui inspirent l’artisanat local :
> Le marais salé, curiosité maritime auvergnate
> Les Fontaines Pétrifiantes
> Les sources de Saint-Nectaire
> La Source Morange
> La Source Giraudon

 Naissance d’une ville thermale

Saint-Nectaire est sacrée station thermale au XIXème siècle, même si ses eaux sont utilisées depuis le XVIIème siècle. De nouvelles sources sont découvertes et les établissements thermaux fleurissent d’abord à Saint-Nectaire-le-Bas puis à Saint-Nectaire-le-Haut. Belles villas, Casino et parc relient bientôt les deux quartier thermaux du haut et du bas, créant un seul village qui s’étire le long de la vallée. Les cures ont été remplacées par un centre de bien-être et de détente : Thermadore.

L'hôtel du Parc à Saint-Nectaire

 

Un tour du village, c’est l’idéal pour découvrir ce patrimoine thermal. Compter 1 à 2h, le village fait 2 kilomètres de long !

A ne pas rater en partant de Saint-Nectaire-le-Bas :

  • L’Hôtel des bains Romains,  ancien établissement thermal
  • Le bâtiment des anciens Grands thermes, actuel Office de tourisme, et sa rotonde
  • Le Pavillon de la Source Rouge
  • La Villa Russe
  • L’hôtel du Parc
  • Le Parc thermal ou Parc du Dolmen
  • Les vestiges des Bains du Mont-Cornadore, à Saint-Nectaire-le-Haut

 

Le véritable trésor de Saint-Nectaire se trouve dans le village haut : son église exceptionnelle Notre-Dame-du-Mont-Cornadore, bijou de l’art roman auvergnat !

Le chevet de l'église de Saint-Nectaire