Serge nous fait découvrir les coulisses d’une station de ski de fond

AuteurSerge

Serge Serge est responsable du secteur nordique, VTT et Rando de Sancy Sud. C'est un amoureux des grands espaces qu'il découvre par le ski de fond, le VTT ou le ski de randonnée.

Serge est à lui seul un incontournable dans le Massif du Sancy ! Responsable du domaine « Sancy Sud », été comme hiver, il nous parle aujourd’hui du ski de fond dans le Massif du Sancy. Un territoire qu’il aime et qui le lui rend bien !

Q1 : Bonjour Serge, peux-tu nous décrire ta journée comme responsable du secteur ski de fond ?

Bonjour. J’arrive vers 7h/7h30 sur le domaine le matin. Je contacte mes trois dameurs, qui sont arrivés plus tôt, pour connaître les conditions de neige, la hauteur, les pistes qui peuvent être ouvertes, celles qui restent à damer et sécuriser… C’est important pour moi d’avoir le ressenti sur le terrain pour pouvoir ensuite prendre les bonnes décisions. On a un domaine vaste, les dameurs sur le terrain sont ceux qui maitrisent le mieux toute l’information en direct.

Ensuite je fais un bulletin neige pour l’Office de Tourisme, qui doit paraître avant l’ouverture pour informer la clientèle. Je m’occupe de la permanence téléphonique jusqu’à l’arrivée du reste de l’équipe et l’ouverture des domaines. Le reste de la journée, je patrouille sur les pistes, je veille à la sécurité de chacun, à l’organisation des secours si nécessaire…

Q2 : Combien de personnes et quelles activités sont nécessaire pour faire tourner une station ?

Pour les domaines nordiques du sud du Sancy, la partie que je gère, il y a 3 dameurs/pisteurs permanents et 3 « remplaçants » qui viennent en renfort. J’ai également 4 personnes au niveau des caisses tous les jours car nous avons plusieurs secteurs où il y a un accueil du public.

« Je prépare chaque jour le domaine nordique du Sancy, l’un des plus beaux et grands pour le ski de fond. Je ne me lasse pas de ces paysages. Assurer le meilleur ski aux clients, en toute sécurité, c’est un vrai plaisir pour moi ! Ici, on peut apprendre, s’améliorer et se faire plaisir même à haut niveau »

Ce qui me plait, c’est qu’on fait un peu de tout. Des activités assez classiques comme le damage, l’ouverture des pistes, le balisage des itinéraires. Mais on doit aussi faire de la vente, du conseil auprès des clients. Transmettre des informations à l’Office de Tourisme, aux remontées mécaniques des stations, aux prestataires touristiques. On s’occupe parfois des secours. On organise aussi parfois des cours, des événements sur les domaines nordiques…

Q3 : Peux-tu nous présenter le domaine nordique du Massif du Sancy ?

On est sur un gros domaine en terme de nordique. On n’a rien à envier à d’autres massifs. Ici, il y a 2 domaines qui réunissent une dizaine de secteurs. Chacun dispose de plusieurs pistes de tous niveaux. Au total, on a environ 250 kilomètres de pistes ! Autant dire qu’on peut largement varier les pratiques et les plaisirs. Il y a des pistes en forêts, certaines sur des plateaux, d’autres en altitude au-dessus de 1400 mètres. On a en plus les moyens de travailler et de bien faire ! On sait faire, c’est une spécialité chez nous le nordique. Quand la matière première est là, à savoir la neige, ça tourne super bien et on se régale ! Et puis, l’été aussi on travaille bien avec le VTT ou la rando. C’est un super endroit pour le nordique.

Q4 : Et toi, personnellement, quelle est la piste de ski de fond que tu préfères ?

Personnellement, je suis fan du secteur de Besse/Super-Besse. En pas alternatif comme en skating je m’amuse ! J’ai plusieurs pistes que j’aime bien faire, en tout début de journée ou pour la fermeture : l’Escarot, la Cocudoux ou la Biche. Les secteurs d’altitude sont chouettes aussi car ils nous permettent de faire du ski de fond même quand la neige manque un peu. C’est une garantie supplémentaire !

De l’autre côté, les secteurs de la Stèle ou de Chastreix offrent de belles pistes pour tous les niveaux. En fait, dans le Sancy, il y en a pour tout le monde.